Logo

La grève des loyers, c’est maintenant !

Nous nous associons afin de revendiquer collectivement une exonération de loyer pour les trois mois à venir ou jusqu’à ce que la crise du Coronavirus soit derrière nous !

En raison de la crise sanitaire actuelle, des milliers de personnes ont perdu leur emploi ou se retrouvent au chômage partiel, faisant donc face à un avenir financier incertain. Les indemnités de chômage partiel sont financées par la Confédération, donc par nos impôts. Cet argent des contribuables est censé nous permettre de pouvoir assumer nos dépenses quotidiennes mais aussi le paiement de nos loyers. Le versement de ces sommes sert donc à maintenir les profits des milieux de l‘immobilier[1].

La crise actuelle ne devrait pas être un fardeau pesant uniquement sur les locataires. En ces temps difficiles, nous appelons celles et ceux qui en ont les moyens (banques, propriétaires, sociétés immobilières) à faire preuve de solidarité. Par conséquent, nous exigeons des propriétaires de logements et de locaux commerciaux qu‘ils/elles renoncent à une part de leurs profits en accordant l‘exonération des loyers pour une durée minimum de trois mois ou aussi longtemps que durera la crise, et ce afin d‘atténuer la menace existentielle pesant sur les travailleurs et les travailleuses[2].

Que faire ?

Si l‘on est soi-même concerné.e[3], on peut envoyer cette lettre anonymisée à son/sa propriétaire en lui demandant une exonération de loyer. Si l’on souhaite faire preuve de solidarité à l’égard de celles et ceux qui sont directement touché.e.s: Écrivez à l’un des plus grands propriétaires immobiliers de Suisse ci-dessous. Cette lettre doit inciter les propriétaires à réagir : elle contient en effet la menace d’une grève des loyers s’il n’est pas donné suite à nos revendications légitimes.

Relayez cet appel autour de vous, parlez-en au plus grand nombre. Faisons ensemble monter la pression !

En étant uni.e.s, nous pouvons nous défendre !


Quelques-uns des plus grands propriétaires immobiliers de Suisse

  • ASGA: immo@asga.ch
  • Credit Suisse REF Siat: info.realestate@credit-suisse.com
  • Helvetia Assurances: immo.lausanne@helvetia.ch
  • Migros-Pensionskasse: infobox@mpk.ch
  • Mobimo: info@mobimo.ch
  • PSP Swiss Property: info@psp.info
  • SBB Immobilien: im-kommunikation@sbb.ch
  • Swiss Life „Asset Management“: info-ch@swisslife-am.com
  • Swiss Prime Site: info@sps.swiss
  • Swiss Re: investor_relations@swissre.com
  • UBS Property Fund Sima: ubs-am-wholesale-switzerland@ubs.com
  • Zurich Versicherung: contact@zurich.ch

[1] Une étude de la banque Raiffeisen a montré que les loyers en Suisse permettaient de réaliser de plus hauts rendements que cela ne serait autorisé par le droit du bail. Selon le Raiffeisen Investment Office, les loyers suisses étaient en 2017 de 40% trop élevés en moyenne compte tenu du taux d‘intérêt de référence.

https://www.raiffeisen.ch/content/dam/www/rch/pdf/publikationen/wohnimmobilien-schweiz/fr/2017/Immobilier-residentiel-en-Suisse-1T17.pdf

[2] Le 27 mars 2020, le Conseil fédéral a étendu à 90 jours le délai de paiement des loyers en cas de retard. Ce délai ne fait que reporter la charge pesant sur les locataires à plus tard. Les pertes de salaire liées à la crise du coronavirus contribuent à aggraver la crise du logement et augmentent l‘écart entre riches et pauvres. Il y a du cynisme à appeler la population à rester chez soi pendant la crise si en parallèle le droit au logement n‘est pas un droit fondamental !

[3] 62% de la population suisse est locataire. Nous appelons donc à la solidarité et la responsabilité sociale des sociétés immobilières, des propriétaires et des banques qui tirent profit des loyers élevés.

https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/construction-logement.html